La vocation d’Oncomedics : une thérapie personnalisée

L’Oncogramme® pour le cancer colorectal métastatique.

À l’heure actuelle, la prise en charge médicamenteuse du cancer fait encore majoritairement appel à des traitements chimiothérapeutiques de consensus, conçus et validés pour être efficaces sur le plus grand nombre de patients (le “patient moyen”), sans adaptation particulière au profil individuel. Pourtant, chaque patient est unique, en raison des hétérogénéités inter- et intratumorale inhérentes à tout cancer. C’est ainsi que, dans plus de 50% des cas, la chimiothérapie est sans action thérapeutique efficace sur la maladie et génère des effets secondaires affaiblissant le patient. Augmenter la précision et l’efficacité des traitements chimiothérapeutiques afin d’améliorer la prise en charge des patients et réduire ainsi les effets indésirables et les coûts associés, est devenu une nécessité de santé publique.

Comment personnaliser le traitement ?

Chaque patient atteint d’un cancer requiert une attention particulière, impliquant idéalement une individualisation de son traitement. Les thérapies ciblées sont un premier recours face à la maladie, mais peu de personnes y sont éligibles. L’essentiel des patients a besoin aujourd’hui d’un traitement par chimiothérapie pour combattre le cancer efficacement.
Sur un modèle similaire à celui de l’antibiogramme, notre laboratoire français a développé et commercialisé son propre test fonctionnel. Depuis 2016, les patients atteints d’un cancer colorectal de stade IV peuvent bénéficier de l’Oncogramme® : unique solution pour personnaliser les chimiothérapies.
Ce dispositif médical de diagnostic in vitro innovant permet de mesurer l’efficacité des protocoles de chimiothérapies existants sur un prélèvement tumoral du patient avant traitement.

Avec l’Oncogramme®, le futur traitement du patient devient adapté et améliore la balance bénéfices/risques.

Un test fonctionnel en oncologie est une technique de laboratoire visant à déterminer la sensibilité de la tumeur d’un malade à un ou plusieurs agents anti-tumoraux. Le principe consiste à réaliser une culture des cellules de la tumeur d’un malade et à les placer ensuite en présence de différentes molécules thérapeutiques. La réponse finale de ces cellules tumorales soumises aux agents anti-tumoraux est alors analysée, sans prendre en compte les données génomiques ou protéiques intermédiaires, mais en étudiant uniquement l’effet à terme des thérapies sur l’activité des cellules cancéreuses (mortalité, prolifération…).
Seules les conséquences de l’adjonction des molécules thérapeutiques testées sur le développement et la survie des cellules tumorales du malade sont alors observées.

Comment un patient peut-il bénéficier d’un Oncogramme®?

Avant l’intervention chirurgicale (biopsie/ablation de tumeur ou de métastases), demander si le centre est informé sur la procédure. S’il ne l’est pas, demander à ce que l’équipe soit informée par Oncomedics.

Documents à télécharger :

  • Plaquette Oncomedics
  • Notice pour les chirurgiens
  • Fiche de sécurité
  • Note de synthèse sur les tests fonctionnels.

Vers une médecine personnalisée pour tous les patients atteints d’un cancer

L’Oncogramme®, un test combinant approches thérapeutiques et diagnostiques, permet de prédire l’activité anticancéreuse de médicaments en les testant directement sur la tumeur opérée d’un patient. Leur efficacité est évaluée sur un échantillon de cette tumeur, en dehors du corps du patient et donc sans aucun risque pour celui-ci, selon une approche comparable à celle de l’antibiogramme. Porté à la connaissance des praticiens et intégré par eux à l’ensemble des éléments caractérisant la tumeur (données génomiques, immunoprofilage), le profil de sensibilité aux chimiothérapies généré par l’Oncogramme® permet de sélectionner, face à différentes options de traitement, les médicaments présentant la plus haute activité antitumorale, tout en évitant ainsi les molécules inefficaces. Les résultats obtenus par Oncomedics grâce à l’Oncogramme® sur le cancer colorectal métastatique indiquent une augmentation des chances de réponse aux traitements de première ligne : 84% contre 48%  au mieux pour les actuels traitements de consensus.

Le cancer colorectal métastatique est la première application de l’Oncogramme®DM-DIV marqué CE.

Une technologie déjà reconnue en Amérique du Nord.

Les tests fonctionnels sont déjà utilisés en Amérique du Nord depuis plusieurs années. Leur capacité significative de prédiction de la chimiosensibilité des tumeurs, dans le cadre du traitement de plusieurs pathologies cancéreuses, a débouché sur une reconnaissance de la communauté scientifique (ils permettent notamment de contourner les limites des approches génomiques de la médicine de précision2) et, de façon plus impressionnante, de la communauté médicale (93% des membres du National Comprehensive Cancer Network aux États- Unis les utilisent contre les cancers gynécologiques3). Grâce à l’aide apportée par ces tests fonctionnels, des améliorations de la survie globale dxes patients et de la survie sans récidive ont été démontrées4,5,6. En outre, pour le système de santé, l’économie de coûts est confirmée7. Technologie compétitive face aux tests américains, l’Oncogramme® d’Oncomedics offre de nouveaux espoirs aux patients européens atteints d’un cancer.

L’Oncogramme® apporte des traitements, avec des bénéfices significatifs pour le malade et la société.
(2) Precision medicine for cancer with next-generation functional diagnostics. Friedman et al., Nat Rev Cancer. 2015 Dec;15(12):747-56.
(3) Cures vs. profits: Successes in translational research. Lyons-Weiler, World Scientific, 2016, ISBN:978-9814730143, p. 175.
(4) Application of a drug-induced apoptosis assay to identify treatment strategies in recurrent or metastatic breast cancer. Bosserman et al., PLoS One. 2015 May 29;10(5):e0122609.
(5) The microculture-kinetic (MiCK) assay: the role of a drug-induced apoptosis assay in drug development and clinical care. Bosserman et al., Cancer Res. 2012 Aug 15;72(16):3901-5.
(6) Chemosensitivity testing with ChemoFx and overall survival in primary ovarian cancer. Herzog et al., Am J Obstet Gynecol. 2010 Jul;203(1):68.e1-6.
(7) The Value of Personalized Treatment (Rx) Planning (PTP): Cost Savings (sav) by the MiCK assay, Evidence from a Large American Self-insured Company. Latimer et al. ASCO communication 2009.

L’Oncogramme® apporte des bénéfices significatifs pour le malade et la société

POUR LE PATIENT

Augmentation de 48 à 84 % des chances de réponse au traitement de première ligne. Optimisation de la balance bénéfices/risques.
Non affaiblissement par des chimiothérapies inutiles. Amélioration la survie.

POUR L’ÉQUIPE MÉDICALE

Optimisation du processus de décision. Évaluation de l’efficacité des médicaments, seuls ou en combinaison. Anticipation de l’efficacité d’une thérapie et ainsi proposition d’une chimiothérapie personnalisée à chaque patient.

POUR LES SERVICES DE SANTÉ

Réduction drastique du coût des traitements et des hospitalisations. Diminution des effets secondaires associés aux molécules inefficaces.
Gain de temps pour une prise en charge thérapeutique plus efficace.